top of page

Cours d'évangélisation

Cette page vous équipera avec quelques petites perles

qui vous permettront de répondre aux critiques de la bible. 

----------------------------------------

"....... interroge donc les bêtes, et elles t'instruiront; ou les oiseaux des cieux, et ils te l'annonceront ; 8 Ou parle à la terre, et elle t'instruira ; et les poissons de la mer te le raconteront. 9 Qui ne sait, parmi tous ces êtres, que la main de Dieu a fait cet univers ? 10 Qu'il tient en sa main l'âme de tous les vivants, l'esprit de toute chair d'homme ?"


Job 12 : 7 - 10

-----------------------------------------

----------------------------

Bien que depuis la première parution du livre de Charles Darwin «De l'origine des espèces», le 24 nov. 1859, d'innombrables faits allant à l'encontre de la théorie de l'évolution aient été rendus publics, la croyance en l'évolution, le Big Bang et un âge de plusieurs millions d'années pour la terre est gravée profondément dans l'imaginaire de la société moderne. Ce faisant, cette idéologie a pris peu à peu des traits fondamentalistes. Dans aucun autre domaine des sciences, les voix critiques qui s'élèvent sont attaquées de manière aussi vive et aussi subjective que dans ce domaine de la recherche. Celui qui émet des doutes est exclu du débat sur la question des origines et est même souvent attaqué.


L'incompréhension des personnalités de premier plan dans les sciences, l'enseignement et les médias rappelle l'obstination avec laquelle l'église catholique du Moyen-Age avait défendu sa vision du monde de l'époque. Le 31 octobre 1517, le réformateur Martin Luther publia 95 thèses dans lesquelles il mettait en question la pratique des indulgences, répandue à cette époque. Cette intervention déclencha une réaction en chaîne, qui conduisit finalement à la réformation. De la même manière, les 95 thèses présentées ici ont l'intention de contribuer à une réorientation dans le débat sur les origines.


Avec cette publication, nous voulons nous engager pour que dans la discussion sur l'origine de l'humanité, de la vie sur la terre et du cosmos, un usage libre de données scientifiques, d'interprétations et de positions idéologiques* soit rendu possible.

"Si on pouvait démontrer qu'il existait un organe complexe quelconque ayant pu être formé

sans la suite de modifications minimes successives, ma théorie s'effondrerait entièrement."


Charles Darwin

-------------------------------

95 Thèses Scientifiques

--------------------------

"Il n'existe pas d'opinion, aussi absurde soit-elle, que les hommes n'aient facilement adoptée

dès qu'on a réussi à les persuader qu'elle était acceptée par la majorité. "


Arthur Schopenhauer

------------------------------

Cherchez la différence

Des fossiles vivants fascinants


Chacune des deux images ci-dessus montre deux espèces différentes du bivalve Anadara.

Pouvez-vous distinguer le mollusque vivant du fossile ? 

Selon des évolutionnistes et d’autres qui croient que la terre est âgée de millions d’années, la différence entre les deux est d’environ trois millions d’années, et pourtant les deux sont identiques!


L’image à droite montre deux espèces de fossiles Anadara trouvées en Italie dans une couche identifiée pliocène. Le fossile qui a des valves légèrement bâillantes est l’A. corbulides, l’autre l’A. natalensis. Dans l’image de gauche se trouvent deux spécimens vivants, absolument identiques, disposés de la même manière. Imaginez, on nous demande de croire que depuis trois millions d’années, il n’y a eu absolument aucun changement, aucune “évolution” visible.


Remarquez : 

  • Les coquillages tels que ceux-ci se reproduisent beaucoup plus rapidement que les êtres humains. Le nombre de générations qui seraient nées, qui auraient ensuite passé leur ADN à la génération suivante, et qui seraient enfin mortes, ce nombre aurait en effet été énorme.
  • Chaque fois qu’une nouvelle génération apparaît et que l’ADN est copié, il y a une possibilité de mutations (d’erreurs de transcription que les évolutionnistes prétendent être le moteur de l’évolution). Les créationnistes croient aussi que les mutations peuvent causer des changements, mais ces changements dégradent l’information, effectuant sa perte ou sa corruption.
  • Pendant que ces millions de générations de bivalves se seraient succédé, avec des mutations qui seraient apparues tout le temps, l’environnement les aurait soumis à toutes sortes de conditions difficiles: conditions de vie changeantes, prédateurs, compétition pour la survie, et ainsi de suite. Selon les évolutionnistes, la sélection naturelle agirait sur ces mutations pour provoquer des changements évolutifs. En fait, si vraiment des millions d’années se sont écoulés, il est difficile d’imaginer comment cette espèce aurait pu éviter de changer un peu, ne serait-ce que pour dégénérer.

En réalité, les exemples comme ceux-ci sont fréquents. Plusieurs sont exposés dans le musée créationniste de LEBENDIGE VORWELT, à Hagen-Hohenlimburg, en Allemagne, dirigé par le docteur Joachim Scheven. Ces prétendus “fossiles vivants” de la collection du musée se comptent par centaines. Les experts en fossiles ont pris l’habitude de parler de “la stase” comme d’une banalité du registre fossile (la stase signifie simplement “ce qui reste le même”, ce qui semble être le contraire de l’évolution).

Si l’on accepte une création récente en six jours et un déluge universel, quel genre de fossiles pourrait-on prévoir ?

  • Certaines créatures fossilisées seraient quelque peu différentes de leurs homologues actuels, en raison de variations génétiques à l’intérieur du genre depuis le déluge, mais seraient toujours du même genre.
  • Certaines créatures fossilisées ne seraient pas représentées aujourd’hui parmi les êtres vivants; l’extinction — un fait de la vie depuis que la malédiction de la mort est entrée dans la création — n’est pas l’évolution.
  • Certaines créatures fossilisées seraient exactement les mêmes que les espèces actuelles, telles que montrées dans cet exemple, parce qu’en réalité, seulement quelques milliers d’années séparent les deux spécimens montrés, et non pas des millions d’années.

15 questions aux évolutionnistes

Évolution: L'origine naturaliste de la vie et de sa diversité

(la théorie générale de l’évolution, telle que définie par l’évolutionniste Kerkut, inclut l’origine de la vie)

par Don Batten

traduit par Frédéric Pinardon

  • Comment la vie est-elle apparue ?

Le professeur Paul Davies, évolutionniste, a admis: “Personne ne sait comment un mélange de composés chimiques sans vie s’est organisé spontanément pour former la première cellule vivante.” Andrew Knoll, professeur de biologie à Harvard, a dit: “Nous ne savons pas vraiment comment la vie est apparue sur cette planète” Une cellule minimale a besoin de plusieurs centaines de protéines. Même si chaque atome dans l’univers était une expérience avec tous les acides aminés corrects présents pour chaque conformation moléculaire possible pendant la durée supposée par les évolutionnistes de l’âge de l’univers, pas même une seule protéine fonctionnelle de taille moyenne ne serait formée. Comment donc la vie, avec ses centaines de protéines, serait-elle apparue, grâce aux seules lois de la chimie, et sans conception intelligente?

  • Quelle est l’origine du code de l’ADN ?

Ce code est un système linguistique sophistiqué avec des lettres et des mots, où la signification des mots est sans relation avec les propriétés chimiques des lettres, de la même façon que l’information sur cette page n’est pas le produit des propriétés chimiques de l’encre (ou des pixels sur l’écran). Quel autre système de codage a existé sans conception intelligente? Comment le système de codage de l’ADN a-t-il pu apparaître sans avoir été créé ?

  • Comment les mutations — des erreurs de copie accidentelles (des "lettres" de l’ADN échangées, effacées ou ajoutées, des gènes dupliqués, des inversions de chromosomes, etc.) — auraient-elles créé l’immense volume d’information contenu dans l’ADN des êtres vivants ?

Comment de telles erreurs auraient-elles pu créer les 3 milliards de lettres d’information à l’intérieur de l’ADN nécessaires pour transformer un microbe en microbiologiste? Il existe de l’information pour fabriquer les protéines, mais aussi pour contrôler leur utilisation — un peu comme un livre de cuisine contient les ingrédients ainsi que les instructions pour savoir quoi et quand les utiliser. L’un sans l’autre est inutile. Voir: Méta-information: Un casse-tête insoluble pour l’évolution. Les mutations sont connues pour leurs effets destructeurs, responsables de plus de 1000 maladies humaines, comme l’hémophilie par exemple. Elles sont rarement utiles. Comment le brouillage d’une information préexistante à l’intérieur de l’ADN peut-il créer un nouveau processus biochimique, ou des nanomachines aux composants nombreux, pour rendre l’évolution possible? Par exemple, comment un moteur rotatif tel que l’ATP-synthase avec ses 32 composants (qui produit l’énergie sous forme d’ATP pour toutes les formes vivantes), ou des robots tels que la kinésine (le facteur qui livre les colis à l’intérieur des cellules) ont-ils pu voir le jour ?

  • Pourquoi la sélection naturelle, un principe reconnu par les créationnistes, est-elle enseignée comme identique à l’évolution elle-même, comme si elle expliquait à elle toute seule l’origine de la diversité de la vie ?

     Par définition, il s’agit d’un processus sélectif (qui sélectionne à partir d’information déjà existante), il ne s’agit donc pas d’un processus créatif. Elle pourrait expliquer le principe de “survie du plus fort” (pourquoi certains gènes sont plus bénéfiques dans certains environnements), mais pas l’arrivée du plus fort (c’est-à-dire d’où les gènes et les créatures viennent au départ). La mort des individus non adaptés à un environnement et la survie de ceux qui y sont adaptés n’expliquent pas l’origine des caractéristiques qui rendent un organisme adapté à un environnement donné. Par exemple, comment de petites variations çà et là au niveau des becs des pinsons peuvent-elles expliquer l’origine des becs ou des pinsons? Comment la sélection naturelle explique-t-elle l’évolution ?


  • Comment de nouveaux processus biochimiques, qui impliquent de nombreuses enzymes travaillant ensemble en séquence, peuvent-ils apparaître spontanément?

Chaque processus et chaque nanomachine requièrent de nombreux composants protéiques / enzymatiques pour fonctionner. Comment des accidents fortuits peuvent-ils même créer un seul des composants nécessaires, voire les 10 ou 20 ou 30 qu’on trouve couramment dans de nombreuses séquences programmées. Le biochimiste évolutionniste Franklin Harold a écrit: “Nous devons reconnaître qu’il n’y a présentement aucun récit darwinien de l’évolution d’un quelconque système biochimique ou cellulaire, mais seulement une variété de pieuses spéculations.”3

  • Les êtres vivants semblent avoir été conçus de façon ingénieuse, alors comment les évolutionnistes savent-ils qu’ils n’ont pas été conçus ?

Richard Dawkins a dit: “La biologie est l’étude de choses compliquées qui donnent l’apparence d’avoir été créées avec une idée en tête.”4Francis Crick, le codécouvreur de la double hélice de l’ADN a écrit: “Les biologistes doivent constamment garder à l’esprit que ce qu’ils voient n’a pas été conçu de façon ingénieuse, mais est le résultat de l’évolution.”5 Le problème pour les évolutionnistes est que les êtres vivants démontrent trop de cette conception ingénieuse. Qui s’interpose quand un archéologue dit que la découverte d’une poterie est la preuve d’une intervention humaine? Et pourtant, si quelqu’un attribue la conception ingénieuse des êtres vivants à un Créateur, cela est soudain inacceptable. Pourquoi la science devrait-elle se restreindre à des causes naturalistes, plutôt qu’à des causes logiques?

  • Comment est apparue la vie multicellulaire?

Comment les cellules, adaptées à une survie individuelle, ont-elles appris à coopérer et à se spécialiser (y compris à passer par le processus de mort programmée), pour créer des plantes et des animaux complexes ?

  • Comment est apparu le sexe?

La reproduction asexuée donne jusqu’à deux fois plus de succès reproductif, pour les mêmes ressources, que la reproduction sexuée; ainsi donc, comment cette dernière aurait-elle pu avoir assez d’avantages pour être sélectionnée? Comment les seules lois physiques et chimiques auraient-elles pu inventer les appareils complémentaires nécessaires à la reproduction sexuée au même moment (les processus non intelligents ne pouvant planifier l’apparition coordonnée des organes mâles et femelles)?

  • Pourquoi les formes transitoires fossiles, qui devraient se compter par millions, sont-elles manquantes?

Darwin avait déjà relevé le problème et il est toujours d’actualité. Les arbres des familles évolutives que l’on trouve dans les manuels sont issus de l’imagination, et non des preuves fossiles. Le paléontologue (et évolutionniste) de Harvard bien connu Stephen Jay Gould, a écrit: “L’extrême rareté des formes transitoires dans les archives fossiles est le secret de fabrique de la paléontologie”6 D’autres experts évolutionnistes en fossiles reconnaissent ce problème.

  • Comment les "fossiles vivants" ont-ils pu rester inchangés depuis des centaines de millions d’années, alors que l’évolution a changé les vers en êtres humains pendant le même laps de temps ?

Le professeur Gould a écrit: “Le maintien de la stabilité à l’intérieur des espèces doit être considéré comme un problème évolutif majeur.”7

Comment des processus chimiques aveugles auraient-ils pu créer l’esprit ou l’intelligence, le sens, l’altruisme et la moralité ? Si tout a évolué, et que nous avons inventé Dieu, selon ce qu’enseigne l’évolution, quel but ou quel sens y a-t-il dans la vie humaine? Les étudiants devraient-ils apprendre le nihilisme en classe de sciences (le nihilisme dit que la vie n’a aucun sens particulier) ?

  • Pourquoi tolère-t-on encore ces contes évolutionnistes ?

Les évolutionnistes utilisent souvent des histoires pour "expliquer" des observations contraires à la théorie de l’évolution. Un membre de l’Académie des sciences américaine, le docteur Philip Skell, a écrit: “Les explications darwiniennes pour de telles choses sont souvent trop souples: la sélection naturelle rend les humains égocentriques et agressifs, sauf quand cela les rend altruistes et paisibles. Ou bien la sélection naturelle produit des hommes virils qui s’empressent de répandre leur semence, sauf quand elle préfère des hommes qui sont des protecteurs fidèles et attentionnés. Quand une explication est si souple qu’elle peut expliquer n’importe quel comportement, il est difficile de la tester expérimentalement, encore moins de l’utiliser comme catalyseur pour la découverte scientifique.”8

  • Où sont les percées scientifiques dues à l’évolution?

Le docteur Marc Kirschner, directeur du département des systèmes biologiques à l’École de médecine de Harvard, a déclaré: “En fait, depuis les 100 dernières années, presque toute la recherche en biologie n’a pas eu besoin de se soucier de l’évolution, à l’exception de la biologie évolutionniste elle-même. La biologie moléculaire, la biochimie, la physiologie, n’ont pas tenu compte du tout de l’évolution.”9 Le docteur Skell a écrit: “C’est la connaissance de la façon dont ces organismes opèrent, et non des spéculations sur comment ils pourraient être apparus il y a des millions d’années, qui est essentielle aux médecins, aux vétérinaires, aux fermiers… ”10 En fait, l’évolution freine la découverte médicale.11 Pourquoi donc alors les écoles et les universités enseignent-elles l’évolution d’une façon aussi dogmatique, en volant le temps nécessaire à la biologie expérimentale, tellement plus profitable à l’humanité ?

  • La science implique l’expérimentation pour déterminer comment les choses fonctionnent, comment elles opèrent. Pourquoi donc l’évolution, une théorie sur l’histoire, est-elle enseignée comme si c’était une science opérationnelle ?

On ne peut pas faire des expériences, ou même observer ce qui s’est passé, dans le passé. À la question “L’évolution a-t-elle été observée?” Richard Dawkins a dit: “L’évolution a été observée. C’est juste qu’elle n’a pas été observée pendant qu’elle se produisait.”12

  • Pourquoi une idée fondamentalement religieuse, un système de croyances dogmatique qui échoue à expliquer l’évidence, est-il enseigné en classe de sciences ?
 Karl Popper, le philosophe des sciences bien connu, a dit: “Le darwinisme n’est pas une théorie scientifique testable, mais un programme de recherche métaphysique (religieux)… ”13 Michael Ruse, un philosophe des sciences évolutionniste, a admis: “L’évolution est une religion. Cela est vrai pour l’évolution au commencement, et cela est toujours vrai pour l’évolution aujourd’hui.”14 Et puisque l’on ne peut pas enseigner la religion en classe de sciences, pourquoi y enseigne-t-on l’évolution?

Articles en lien

Références et notes
  • Davies, Paul, Australian Centre for Astrobiology, Sydney, New Scientist 179(2403):32, 2003. Retour au texte
  • Knoll, Andrew H., PBS Nova interview, How Did Life Begin? 1 July 2004. Retour au texte
  • Harold, Franklin M. (Prof. Emeritus Biochemistry, Colorado State University), The Way of the Cell: molecules, organisms and the order of life, Oxford University Press, New York, 2001, p. 205. Retour au texte
  • Dawkins, R., The Blind Watchmaker, W.W. Norton & Company, New York, p. 1, 1986. Retour au texte
  • Crick, F., What Mad Pursuit: A personal view of scientific discovery, Sloan Foundation Science, London, 1988, p. 138. Retour au texte
  • Gould, Stephen Jay, Evolution’s erratic pace, Natural History 86(5):14, May 1977. Retour au texte
  • Gould, S.J. and Eldredge, N., Punctuated equilibrium comes of age, Nature 366(6452):223–224, 1993. Retour au texte
  • Skell, P.S., Why do we invoke Darwin? Evolutionary theory contributes little to experimental biology, The Scientist 19(16):10, 2005. Retour au texte
  • Tel que cité dans le Boston Globe, 23 October 2005. Retour au texte
  • Skell, P.S., The dangers of overselling evolution; Focusing on Darwin and his theory doesn’t further scientific progress, Forbes magazine, 23 Feb 2009; forbes.com/2009/02/23/evolution-creation-debate-biology-opinions-contributors_darwin.html. Retour au texte
  • E.g. Krehbel, M., Railroad wants monkey off its back, Creation 16(4):20–22, 1994; creation.com/monkey_back. Retour au texte
  • pbs.org/now/printable/transcript349_full_print.html, 3 December, 2004. Retour au texte
  • Popper, K., Unended Quest, Fontana, Collins, Glasgow, p. 151, 1976. Retour au texte.
  • Ruse, M., How evolution became a religion: creationists correct? National Post, pp. B1, B3, B7, 13 May 2000. Retour au texte

----------------------------

"La première gorgée bue à la coupe des sciences naturelles rend athée,

mais au fond de la coupe, Dieu attend."


Werner Heisenberg

---------------------------

Où sont passés tous les gens?

Selon le point de vue actuel le plus courant, les premiers Homo sapiens auraient vécu il y a plus d’un million d’années. Si tel est réellement le cas, où sont donc tous les trillions de personnes qui devraient être soit vivantes, soit enterrées ou potentiellement fossilisées dans d’immenses cimetières dispersés partout sur la terre?


Quand j’étais enfant, j’ai été élevé dans la croyance qu’Adam et Ève ont été les deux premiers humains créés et je n’avais aucun problème à croire cela. Plus tard, cependant, les gens ont dit que nous avions évolué à partir des singes et j’ai alors commencé à avoir des problèmes.


Une grande question a alors surgi dans mon esprit: “Depuis combien de millions d’années les humains ont-ils pu prétendument commencer à évoluer à partir des singes?”


J’ai trouvé le nombre de fois que la population mondiale a doublé depuis le premier homme et la première femme. En tenant compte des maladies, des famines, de la peste, des guerres et de la mortalité infantile, la population aurait probablement doublé au taux d’environ une fois tous les 200 ans, ce qui est beaucoup plus lent que les 60 à 70 ans qu’il a fallu pour doubler la dernière fois. En multipliant le nombre de fois que la population a doublé par 200 ans, nous devrions avoir une idée approximative, à quelques milliers d’années près, du moment où les deux premiers humains ont soit été créés, soit évolué.


Croyez-le ou non, la population mondiale n’a doublé que 31½ fois depuis l’apparition du premier couple humain sur terre, ce qui donne 6500 ans. Vous pouvez le calculer vous-mêmes avec votre propre calculatrice.


Une femme maorie de la Nouvelle-Zélande est décédée… à l’âge de 112 ans, laissant 450 descendants.


Un conférencier qui prône l’évolution m’a un jour dit qu’il n’y a jamais eu seulement deux personnes parce que c’est une population entière qui aurait évolué. Si tel était le cas, cela signifierait alors que la population humaine aurait doublé bien moins que 31½ fois.


Toutefois, pour maximiser la plausibilité du scénario de l’évolution, disons que la population aurait commencé avec seulement quatre personnes, il y a un million d’années. Cela signifierait que la durée moyenne nécessaire pour permettre à la population de doubler aurait alors été d’environ 33 000 ans (elle aurait doublé 30½ fois). Il aurait donc fallu toutes ces années pour arriver à huit personnes, puis il aurait fallu un autre 33 000 ans pour que la population mondiale s’élève à seize personnes. C’est une croissance plutôt lente — en comparaison, une femme maorie de la Nouvelle-Zélande est décédée en décembre 1984 à l’âge de 112 ans, laissant 450 descendants.

La croissance de la population augmente actuellement au taux d’environ 1,8% par année (World Book Encyclopaedia), ou double tous les 39 ans.


Même si, dans le passé, la population avait doublé seulement tous les 1000 ans (ce qui représente un vingt-cinquième du taux de croissance actuel), cela impliquerait que le premier couple humain aurait vécu il y a seulement 31 500 ans.


Certaines personnes, qui refusent de croire que l’humanité a été créée il y a seulement quelques milliers d’années, prétendent que la population mondiale a été pratiquement anéantie à plusieurs reprises. De toute évidence, elle n’a jamais été entièrement anéantie. Certains affirment que la population humaine a été presque anéantie plusieurs fois, sans fournir quelque preuve que ce soit pour soutenir cette idée, mais ces mêmes personnes deviennent très agitées si nous suggérons que, une fois, la population a été presque anéantie par un déluge universel à l’époque de Noé.


La population mondiale était d’environ 600 millions de personnes en l’an 1650 et elle a atteint environ 2,4 milliards en 1950. Cela signifie qu’elle a doublé deux fois en 300 ans, à un taux moyen d’une fois tous les 150 ans.

Grâce à la Bible, nous pouvons retracer l’origine des juifs et des Arabes au même patriarche, Abraham, né vers 2167 av. J.-C. et qui a eu six fils. Ismaël, son premier fils, est l’ancêtre des Arabes, tandis qu’Isaac, son deuxième fils, est l’ancêtre de Jacob, plus tard appelé Israël, dont les douze fils sont à l’origine des douze tribus d’Israël, mieux connues sous le nom de Juifs.


Le World Book of Knowledge dit qu’il y a environ 200 millions d’Arabes dans le monde et environ 18 millions de Juifs.

Cela signifie que, depuis l’époque d’Abraham, ses descendants provenant de seulement deux de ses fils ont doublé environ 28 fois à un taux moyen d’environ une fois tous les 150 ans.

Nous savons par ailleurs que les Juifs ont subi un très grand nombre de persécutions et de massacres au cours des siècles. Hitler à lui seul a assassiné plus de six millions de Juifs dans des camps de concentration durant la Deuxième Guerre mondiale.

La maladie, la mortalité infantile et la famine ont sûrement entraîné des pertes parmi eux, tout comme parmi d’autres groupes humains. Leur histoire est remplie de batailles et de pertes de vies humaines causées par la guerre. Pourtant, leur nombre a doublé au moins 23 fois, à un taux d’une fois tous les 182 ans.


Nous pouvons calculer le taux de la croissance de la population en commençant il y a environ 4500 ans, lorsque, selon les détails historiques rapportés par la Bible, Noé et sa famille (huit personnes en tout) ont survécu au déluge. Cette population a dû doubler 29½ fois pour atteindre la population mondiale actuelle (en 2009) de six milliards et demi de personnes, doublant à un taux moyen d’une fois tous les 152 ans. Intéressant, n’est-ce pas? Le calendrier biblique de l’histoire correspond aux données.

Que penser des méthodes de datation radiométriques ?


Les faits: 

  • TOUTES les méthodes de datation (y compris celles qui donnent comme résultats des milliers et non des milliards d’années) sont basées sur des suppositions, des croyances, peu importe qu’elles semblent raisonnables, qu’on ne peut prouver et qu’il faut accepter par une sorte de foi.

Par exemple:

  • L’hypothèse qu’une quantité définie d’un composant chimique spécifique était présente à l’origine.
  • L’hypothèse qu’il n’y a pas eu d’élimination par l’eau des composants chimiques, à l’intérieur des roches ou vers l’extérieur de celles-ci.
  • L’hypothèse que les taux de désintégration des éléments radioactifs (les périodes) sont restés constants pendant des milliards d’années, et davantage.

  • Les laboratoires de “datation” par radioactivité ne mesurent pas l’âge, ils mesurent des quantités de produits chimiques, et ensuite par déduction ils déterminent un certain âge tributaire de leurs hypothèses de départ.
  • Quand ces hypothèses sont testées à partir de roches d’un âge connu — coulées récentes de lave volcanique par exemple —, elles aboutissent le plus souvent à un échec lamentable.1
  • On a constaté que des objets ayant le même âge, examinés par des méthodes différentes, ont donné des dates pouvant varier d’un facteur mille.2
  • Le fait qu’il y a une certaine cohérence dans les chiffres obtenus par la datation radioactive s’explique en partie par la tendance à ne publier que les résultats qui s’accordent avec “l’âge évolutionniste” déjà “reconnu” d’après les fossiles. La plupart des laboratoires de datation radiométrique préfèrent que vous leur disiez l’âge auquel vous vous “attendez”. Il est difficile de voir pourquoi ce serait nécessaire si ces méthodes étaient infaillibles. Le concept géologique de millions d’années était déjà bien en place, basé sur les hypothèses philosophiques formulées par des hommes comme Charles Lyell et James Hutton (du 19e siècle), et cela même avant la découverte de la radioactivité. Lorsqu’une date contredit le “système”, elle est invariablement rejetée.
  • Si l’âge “radiométrique” et l’âge d’un “fossile” (selon la théorie évolutionniste) entrent en conflit, c’est toujours l’âge radiométrique qui est rejeté.

Il y a beaucoup d’autres excellentes raisons de ne pas accepter les méthodes faillibles élaborées par les hommes. La “datation” radioactive, par exemple, qui fait pourtant autorité, est en opposition avec le témoignage clair de la Parole infaillible de Dieu.

Références

------------------------------------

Un philosophe en tête de l’anti-créationnisme admet que l’évolution est une religion

“L’évolution est considérée par ses adeptes comme étant davantage qu’une simple science. L’évolution promeut une idéologie, une religion séculière, une solution de rechange laïque à part entière face au christianisme. Et cela autant du point de vue du sens que de la morale. Je suis un évolutionniste ardent et un ex-chrétien, mais je dois admettre que dans cette requête en justice — et M. Gish est l’un des nombreux à la faire — ceux qui prennent les choses à la lettre ont tout à fait raison. L’évolution est une religion. Ce fut le cas de l’évolution dans ses débuts, et cela reste vrai encore aujourd’hui.”

“… L’évolution devint donc une sorte d’idéologie laïque, un substitut explicite au christianisme.”

Michael Ruse était professeur de philosophie et de zoologie à l’Université de Guelph au Canada (il a récemment déménagé en Floride). Il était à la tête des philosophes anti-créationnistes dont les arguments (imparfaits) ont semblé convaincre le juge (partial) de se prononcer contre le projet de loi — en 1981/82 — sur le “traitement équilibré en Arkansas” (concernant l’enseignement de la création et de l’évolution dans les écoles). Lors du procès, lui et les autres anti-créationnistes ont rejeté à pas feutrés la demande qui leur était faite d’affirmer que l’évolution était une religion anti-dieu.

------------------------------------

La plupart des gens pensent qu’il faut des millions d’années pour former des roches sédimentaires. C’est en tout cas l’impression qui nous est communiquée aujourd’hui dans notre culture. Voilà pourquoi beaucoup de personnes rejettent ce que la Bible affirme, car elle décrit la création en six jours de durée normale et cela il y a quelque 6000 ans.

Cependant, certains scientifiques australiens ont développé un nouveau procédé chimique révolutionnaire qui transforme les sédiments mous en roche, et ce, en quelques jours.1,2 L’invention n’utilise pas de matériaux synthétiqaues étranges, mais imite les processus naturels. Certains peuvent avoir du mal à le croire, mais c’est vrai. Contrairement à l’impression générale, il ne faut pas des millions d’années pour produire des roches sédimentaires. Tout ce qu’il faut, ce sont les bonnes conditions.

Qu’est-ce qu’une roche sédimentaire ?


La roche sédimentaire, comme le grès par exemple, est composée de grains de matière assemblés avec du ciment. Les grains peuvent être des fragments d’autres roches ou des minéraux tels que le quartz ou la calcite.3 Les fragments peuvent être minuscules, comme de la boue, ou plus gros, comme du sable, des cailloux ou même des grosses roches. La roche peut être composée de particules de tailles similaires (“bien triées”) ou d’un mélange de tailles (“mal triées”). En langage technique, les particules s’appellent des clastes et les roches sont des roches clastiques.

Les roches clastiques sont habituellement poreuses, excepté pour les roches à grain fin comme la pierre de boue. Les espaces ou les pores entre les grains peuvent stocker des “fluides des pores” tels que l’eau, qui peuvent se déplacer dans la roche. L’huile, le gaz et l’eau sont stockés sous terre de cette façon.

Dans les roches naturelles, de nombreux minéraux peuvent cimenter les grains. Les ciments les plus communs sont la calcite, le quartz ou les minéraux de fer. Des ciments différents donnent des roches de différentes résistances et de différentes couleurs. Par exemple, les minéraux de fer produisent des roches rouges.

Parfois, le sédiment est bien cimenté, ce qui en fait une roche dure et uniforme, appréciée comme pierre de construction, par exemple le grès de Hawkesbury aux alentours de Sydney. Parfois, le ciment est irrégulier et la solidité de la roche est de qualité variable : dure à certains endroits et friable à d’autres. Parfois, le ciment est confiné dans de petites poches et forme des concrétions ayant des formes inhabituelles.

Lorsqu’une roche est peu cimentée, les ingénieurs constatent que les fondations des bâtiments s’affaissent et que les remblais s’effondrent. Une bonne manière d’améliorer la solidité des fondations est alors d’augmenter la quantité de ciment dans la roche. C’est ainsi que fonctionne la nouvelle invention de la formation rocheuse rapide.


Les solutions chimiques.


La nouvelle invention est facile à utiliser. Il suffit de pulvériser deux solutions sur le sable poreux, le sol ou la roche. Les solutions, à base d’eau, s’infiltrent dans le matériau et remplacent le fluide existant dans les pores. Ou encore elles peuvent être injectées dans le matériau. Du fait que les solutions, telles que l’eau, s’écoulent facilement, les sédiments sont rapidement imbibés. De plus, étant entièrement non toxiques, les solutions ne présentent pas de danger pour la santé ou l’environnement.

Une fois à l’intérieur des pores, les produits chimiques réagissent pour former des cristaux de calcite à la surface de chaque grain du sédiment. La calcite cimente les grains et donne aux sédiments la solidité de la roche. La vitesse de la réaction peut être contrôlée et va de un à sept jours afin de permettre à la solution de pénétrer dans les sédiments autant que souhaité.

Parce que le ciment ne couvre que la surface du grain, les espaces entre les grains restent ouverts. Ainsi, la porosité de la roche n’est que légèrement réduite et l’écoulement des eaux souterraines n’est pas empêché. Cela signifie que les solutions peuvent être appliquées plusieurs fois au même sédiment et continuer à pénétrer dans les espaces des pores, ajoutant ainsi chaque fois du ciment supplémentaire. Les sédiments peuvent être transformés en roches presque solides avec les pores presque entièrement remplis, mais cela nécessite de nombreuses interventions et quelques mois pour être réalisé. L’eau ordinaire ne ramollira pas la calcite, de sorte que les liens de ciment devraient rester solides indéfiniment.


Il y a quantité d’utilisations.


L’invention de la formation rocheuse rapide permet de nombreuses applications pratiques, notamment la consolidation des fondations, la stabilisation des remblais et le renforcement des tunnels. L’un des premiers projets a été de réparer un ancien tunnel en Australie-Occidentale, qui était dangereux et fermé au public. Après seulement trois applications, le tunnel a été renforcé et la méthode a permis d’économiser beaucoup d’argent.

Le métro souterrain de Londres a testé la méthode de stabilisation de certains de ses remblais avec le grand avantage que les matériaux peuvent être renforcés in situ. Le procédé peut également être utilisé pour la conservation de monuments historiques.

Les solutions chimiques pénètrent dans les espaces des pores et réagissent pour former des cristaux de calcite sur la surface des grains. Lorsqu’il est cimenté, le sédiment est dur comme de la roche. Le procédé imite la façon par laquelle se forment les roches sédimentaires dans la nature. Des applications répétées produisent une accumulation supplémentaire de ciment de calcite autour des grains. Le système de précipitation de calcite in situ (CIPS : Calcite In-situ Precipitation System) imite la cristallisation naturelle autour des particules, ce qui améliore la solidité.

Ne le dites pas aux créationnistes.


Une application inattendue de cette recherche est qu’elle démontre de manière spectaculaire le fait que les roches n’ont pas besoin de millions d’années pour se former. Certainement que pour l’un de ses inventeurs, cette application a dû être un choc.

Lorsque CMI-Australie a pour la première fois entendu parler de cette invention, nous avons écrit au Dr Ed Kucharski pour avoir plus de détails. Cependant, nous n’avons pas reçu de réponse et en avons déduit qu’il ne travaillait plus sur le projet ou alors que nous avions la mauvaise adresse électronique.

Imaginez alors notre surprise quand nous avons lu un article publié au Royaume-Uni sur le procédé où le Dr Kucharski déclare : “Nous avons eu des demandes de renseignements qui nous semblaient étranges. Quand je les ai examinées, je me suis rendu compte qu’elles venaient d’un groupe de créationnistes qui essaient de réfuter la théorie de l’évolution de Darwin. Je n’y ai pas donné suite.”4 C’était de toute évidence notre demande de renseignements.

CMI cherche à dissiper les fausses idées populaires qui empêchent les gens de contempler le Dieu créateur de la Bible. L’une des idées fausses les plus influentes est de dire que les roches nécessitent des millions d’années pour se former. Cette affirmation n’est pas vraie. La nouvelle découverte démontre clairement que, dans les conditions appropriées, les roches peuvent se former très rapidement.

Le déluge universel est la clé. Les eaux de crue qui ont submergé la Terre pendant ce cataclysme ont déversé d’énormes dépôts de sédiments. Ces mêmes eaux contenaient les produits chimiques dissous qui ont rapidement cimenté les sédiments en roche. L’invention australienne de la formation rocheuse rapide démontre facilement et avec force que les roches sédimentaires ont facilement pu se former à l’intérieur de la période des 6000 ans décrite dans la Bible.

Références :

  • Kucharski, E., Price, G., Li, H. et Joer, H.A., Évaluation en laboratoire des sables calciques et de silice CIPS cimentés, dans Proceedings of the 7th Australia New Zealand Conference on Geomechanics, Australia du Sud, pp. 102–107, 1996. Retour au texte.
  • Kucharski, E., Price, G., Li, H. and Joer, H., Les propriétés d’ingénierie des sables cimentés à l’aide du système de précipitation in situ de calcite (CIPS), Exploration and Mining Research News, 7:12–14, Janvier 1997. Retour au texte.
  • Les cristaux de calcite (CaCO3) ont une forme prismatique distincte et peuvent être rayés avec un couteau. Le quartz (SiO2) est plus dur que le métal d’un couteau. Le corail et les coquilles sont en calcite, tout comme la plupart des stalactites et des stalagmites dans les grottes. Habituellement, la calcite est incolore ou blanche, mais elle peut aussi être jaune, rose, marron ou verte. Retour au texte.
  • Thompson, P., La pulvérisation effectuée par des scientifiques s’est avéré être stable, Construction News, 6737:36, 11 octobre 2001. Retour au texte.

----------------------------------------

----------------------------------------

"Le Lien manquant", toujours manquant.


Les imaginations ont certainement survolé l'Archaeoraptor Liaoningensis, un fossile qui ressemble à celui d'un oiseau avec une queue de mangeur de viande qui vivait au nord-est de la Chine, «découvert» dans une foire au minéraux et aux pierres précieuses à Tucson dans l'Arizona et présenté à la Société National de Géographie à Washington, DC.


Environ 110 000 visiteurs visitèrent l'exposition, qui clôtura le 17 janvier. Des millions d'autres personnes pouvaient lire sur cette découverte dans le magazine National Geographic du mois de novembre. Les paléontologues "mangaient du corbeau" (expression qui signifie qu'ils exultaient).


Au lieu d'«un véritable chaînon manquant» reliant les dinosaures aux oiseaux, le spécimen semble être une composition, son appendice inhabituel probablement rajouté par un agriculteur chinois, mais pas une évolution.


"Archaeoraptor n'est pas le premier« chaînon manquant » à faire l'objet d'un examen minutieux. En 1912, des restes fossiles d'un ancien hominidé ont été trouvé dans les carrières de Piltdown en Angleterre et ont rapidement pris la première place en tant que "l'ancêtre singe" de l'homme. Il a fallu des décennies pour révéler le canular. U.S. News & World Report, February 14, 2000


"Darwin admit lui-même que des millions de« chaînons manquants », formes de vie transitoires, devaient être découverts dans le record fossile pour prouver l'exactitude de sa théorie selon laquelle toutes les espèces avaient progressivement évolué par mutation fortuite dans de nouvelles espèces. Malheureusement pour sa théorie, malgré Des centaines de millions dépensés à la recherche de fossiles dans le monde entier depuis plus d'un siècle, les scientifiques n'ont pas trouvé un seul chaînon manquant sur les millions qui doivent exister si leur théorie de l'évolution doit être justifiée ". (Grant R. Jeffery, la signature de Dieu)


"Il y a des vides dans le cimetière fossile, des endroits où il devrait y avoir des formes intermédiaires, mais où il n'y a rien à la place. Aucun paléontologue ... nie que ce soit ainsi. C'est tout simplement un fait. La théorie de Darwin et le record fossile sont en conflit." David Berlinsky


"Les scientifiques reconnaissent que leurs théories les plus précieuses sont basées sur quelques fragments fossiles embarrassants et que d'énormes lacunes existent dans les records fossiles". Time magazine, Nov. 7, 1977


"Les évolutionnistes semblent tout savoir sur le chaînon manquant, sauf le fait qu'il manque". G. K. Chesterton

----------------------------------------

Points à considérer au sujet du déluge et de l'arche de Noé

Par Dr. Kent Hovind


2 Pierre 3: 3-8 nous dit que les gens qui se moquent de la Bible sont «volontairement ignorants» de la Création et du Déluge. Pour comprendre la science et la Bible, il ne faut pas ignorer ces deux grands événements de l'histoire de la Terre.


1. Nous avons recencé dans le monde entier plus de 500 légendes sur le déluge. La plupart sont similaires à la description du livre de Genesis.

2. L'arche de Noé a été construite uniquement pour flotter, et non pas pour aller quelque part. Beaucoup de connaisseurs du sujet croient qu'elle était en forme de "barge", et non pas en forme de "bateau" pointu. Cela augmenterait considérablement sa capacité de chargement.

Les moqueurs ont souligné que les plus grands voiliers ne mesuraient pas plus de de 91 mètres en raison de problèmes de torsion et de flexion du bateau. Mais ces navires ont des mâts et des voiles géantes pour "attraper" le vent. L'arche de Noé n'avait pas besoin de mât ni de voile et souffrait donc beaucoup moins des torsions et des flexions.

3. L'arche était assez grande pour contenir tous les animaux, les gens et les aliments nécessaires.

4. Le rapport longueur / largeur de 6 à 1 est ce que les constructeurs de navires utilisent souvent aujourd'hui. C'est le meilleur ratio pour la stabilité durant les tempêtes.

5. Il y avait, peut être, au centre de l'arche une «piscine lunaire». Les navires les plus gros auraient un trou au centre de la coque avec des parois s'élevant dans le navire. Il y a plusieurs raisons à cette caractéristique:

A) Cela permet à l'eau de monter dans le trou quand le navire "écrase" les vagues. Cela serait nécessaire pour soulager les navires les plus longs.

B) L'eau qui monte et qui descent agit comme un piston pour injecter de l'air frais dans et hors du navire. Cela empêcherait l'accumulation de gaz dangereux produit par tous les animaux à bord.

C) Le trou était un endroit idéal pour déverser des déchets dans l'océan sans sortir.

6. L'arche a peut-être eu de grandes pierres suspendues (ancre) sur les côtés pour la maintenir plus stable par mauvais temps. Beaucoup de ces pierres ont été trouvé dans la région où l'arche s'est échoué.

7. Noé vécu pendant 950 ans. Beaucoup d'érudits de la Bible croient que les hommes qui vivaient avant le déluge étaient beaucoup plus grands que l'homme moderne. Des squelettes de plus de 3,35 mètres ont été trouvés. Si Noah était plus grand, sa coudée (distance entre le le coude et le bout des doigts) aurait été beaucoup plus grande aussi. Cela rendrait l'arche plus grande par le même ratio.

8. Dieu dit à Noé d'apporter deux animaux de chaque type (et pour certain type sept d'entre eux), et non pas de chaque espèce ou variété. Noah avait seulement deux individus du type chien, ce qui comprendrait vraisemblablement les loups, les coyotes, les renards, etc. Ce groupement par "type" est probablement très proche de notre classement moderne par famille appelé la taxonomie et réduirait considérablement le nombre d'animaux sur l'arche . Les animaux se sont diversifiés en de nombreuses variétés au cours des 4 400 dernières années depuis le déluge. Cette diversification n'est rien de semblable aux grandes revendications que les évolutionnistes enseignent.

9. Noah n'a pas eu à chercher les animaux. Dieu les lui a amenés (Genèse 6:20, "viendra à toi").

10. Seuls les animaux terrestres qui respirent de l'air devaient être inclus dans l'arche («dans laquelle est le souffle de la vie», Genèse 7: 15,22).

11. De nombreux animaux dorment, hibernent ou deviennent très inactifs pendant de mauvais temps.

12. Tous les animaux (et les personnes) étaient végétariens avant et pendant le déluge selon Genesis 1: 20-30 avec Genesis 9: 3.

13. Les hommes d'avant le déluge étaient probablement beaucoup plus intelligents et plus avancés que ceux d'aujourd'hui. Les durées de vie plus longues, le contact direct d'Adam avec Dieu, et le fait qu'ils pouvaient glaner la sagesse de plusieurs générations encore en vie élargiraient considérablement leur base de connaissances.

14. La Bible dit que les plus hautes montagnes étaient couvertes de 15 coudées (6.10 mètres) d'eau (Genèse 7:20). C'est la moitié de la hauteur de l'arche. L'arche ne pouvait donc pas toucher le fond.

15. Les grandes montagnes, comme nous les connaissons aujourd'hui, n'ont existé qu'après le Déluge lorsque "Les montagnes s'élevèrent, les vallées s'abaissèrent" (Psaume 104: 5-9, Genèse 8: 3-8).

16. Il y a suffisamment d'eau dans les océans pour couvrir la terre de 2 438 mètres de profondeur si la surface de la terre était lisse.

17. De nos jours, certains prétendent avoir vu l'arche dans la région où la Bible indique qu'elle a échoué. Il y a principalement aujourd'hui deux possibilités au sujet du site actuel où serait l'arche. Beaucoup d'énergie et de temps ont été dépensé pour prouver les deux points de vue. Certains croient que l'arche est sur le mont Ararat couvert de neige (En 1993 CBS a montré un reportage d'une heure à ce sujet). D'autres pensent que l'arche est à dix-sept kilomètres au sud du mont Ararat dans une vallée appelée «la vallée des huit» (huit âmes sur l'arche). La Bible dit que l'arche a échoué dans les «montagnes» d'Ararat, pas nécessairement sur la montagne elle-même.

18. Les continents ont été séparés après 100 à 300 ans après le Déluge (Genèse 10:25). Les hommes et les animaux ont eu largement le temps de migrer n'importe où sur la terre.

19. Les 914 mètres supérieurs de l'Everest (7 925 à à 8 839 mètres) est composé de roches sédimentaires garnies de coquillages et d'autres animaux marins.

20. La roche sédimentaire se trouve partout dans le monde. La roche sédimentaire se forme dans l'eau.

21. Des Palourdes pétrifiées en position fermée (trouvées dans le monde entier) témoignent de leur enterrement rapide alors qu'ils étaient encore en vie, même sur le mont Everest.

22. Les couches de roches courbées, les cimetières fossiles et les strates de fossiles sont bien mieux expliqués par une inondation.

23. Les gens choisissent de ne pas croire au Déluge parce que celui ci parle du jugement de Dieu sur le péché (2 Pierre 3: 3-8).


-----------------------------------

ADN et Dieu.


En 2004, le milieu athéiste fut choqué lorsque le célèbre athée britannique Antony Flew annonça qu'il croyait en l'existence de Dieu. Pendant des décennies, il avait pourtant soutenu fermement la cause athéiste.

C'était l'incroyable complexité de l'ADN qui ouvrit ses yeux


Dans une interview récent, Flew déclarait: "Il me semble maintenant que les résultats de plus de cinquante ans de recherche sur l'ADN ont fourni de nouvelles et puissantes informations pour argumenter la conception."


Flew a également renoncé aux théories naturalistes de l'évolution: "Il est devenu excessivement difficile de même commencer à penser à construire une théorie naturaliste de l'évolution de ce premier organisme reproducteur ".

D'après les propres mots de Flew, il a simplement «dû aller là où la preuve l'a conduit». Selon Flew, «Il me semble que l'affaire d'un dieu aristotélicien qui a les caractéristiques du pouvoir et de l'intelligence est maintenant beaucoup plus forte que jamais au paravent. "


L'ADN est une langue incroyablement détaillée, révélant de vastes quantités d'informations encodées dans chaque cellule vivante, ce qui n'aurait pas pu surgir par un hasard accidentel et insensé.

L'information requiert l'intelligence et la conception requiert un concepteur.


Janet Folger explique: "Il y a une montagne dans le Dakota du Sud qui prouve ce que les évolutionnistes affirment depuis toujours : si vous avez juste assez de temps, de vent, de pluie, d'érosion et de hasard, vous pouvez obtenir une montagne avec les visages de quatre Présidents Américains !


Si nous pouvons tous admettre que les visages du mont Rushmore ne sont pas simplement apparu accidentellement, combien plus complexes sont les personnes qui veulent être présidentiables ? ...


Quel est le plus complexe:


a) Les visages du mont Rushmore;

b) un boing 747;

c) votre téléphone cellulaire;

d) un ver de terre.


Si vous avez choisi 'un ver de terre', vous avez raison. La structure ADN, le système digestif et le système de reproduction sont beaucoup plus complexes que ceux qui ont en toutes évidence un concepteur.


Peut-être, je dis bien peut-être, quelqu'un a aussi conçu ce ver.


(Adapté de "Comment savoir si Dieu existe").


Psaume 8: 4 (Ostervald) Quand je regarde tes cieux, l'ouvrage de tes doigts, la lune et les étoiles que tu as formées, ...

l’ADN humain est comprimé sous la forme de chromosomes. Si nous « déplions » les chromosomes, l’ADN prend la forme de deux brins enroulés en forme d’hélice. Les hélices sont liées entre elles par les nucléotides. Les nucléotides sont distribués par paires. C’est dans cet assemblage d’une formidable complexité que résident toutes les informations nécessaires pour coordonner et diriger la « fabrication » d’un être humain complet. Pour nous représenter la complexité du travail à accomplir par l’ADN, rappelons que le nombre de cellules dans le corps humain est d’environ 100 000 000 000 000 (cent mille milliards de cellules, 1014), que toutes ces cellules doivent être au bon endroit dans le corps, et qu’elles doivent remplir impeccablement leur « mission » vis-à-vis des autres cellules. L’ADN est donc le programme biologique du vivant.

Le corps humain


Le jour de la conception, deux cellules deviennent une et puis, miraculeusement, elle devient deux ! Vous continuez à les multiplier jusqu'à ce que votre corps fini soit composé de plus de 100 trillions de petites machines extrêmement complexes appelées cellules.


Neuf mois plus tard, un champion est né, c'était vous !


Votre cerveau est composé de 12 trillions de cellules. Chaque cellule se connecte à 10 000 autres cellules, ce qui fait 120 trillions de connexions, plus que tous les systèmes de communication du monde combinés.

En revanche, le super ordinateur le plus rapide au monde (aussi grand qu'une maison de 558 mètres carrés) coûte 918 020 747€ et ne peut toujours pas produire une seule pensée originale.


Votre sang circule à travers 120 701 km de veines (assez pour faire le tour du monde presque trois fois). Il complète le cycle 1000 fois par jour, et tout le système fonctionne sur du pain et de l'eau.


Votre œil a 137 000 000 de cellules sensibles à la lumière, traduisant tout ce que vous voyez instantanément dans le système nerveux, et votre cerveau voit !


En 1859, Charles Darwin croyait à tort que les cellules étaient simples et pourraient évoluer par hasard. Aujourd'hui, nous savons que les cellules sont extrêmement complexes. Une cellule d'ADN contient suffisamment d'informations codées pour remplir un ensemble d'encyclopédie de 1000 volumes, chacun avec 500 pages ! L'information codée requiert de l'intelligence, pas du hasard.


La véritable science expose l'évolution comme un canular.


La deuxième loi de la thermodynamique prouve que l'univers se décompose, devenant plus simple, pas plus complexe. Aucun fossile de formes de vie intermédiaires n'a montré que la macroévolution ait eu lieu.

Étonnantes probabilités mathématiques


Les prophètes de l'Ancien Testament ont déclaré, parmi beaucoup d'autres choses, que le Messie naîtrait à Bethléem (Mic. 5: 2) d'une vierge (Is 7:14), serait trahi pour trente pièces d'argent (Zach. 11:12 , 13), mourait par crucifixion (Psaume 22), et serait enterré dans la tombe d'un homme riche (Is.53: 9). Il n'y a eu qu'une seule personne qui corresponde à toutes les prophéties messianiques de l'Ancien Testament, qui ait fait publiquement d'innombrables miracles, qui ait fait marcher des paralysées, qui redonna la vue à des aveugles, ressuscita des morts, enseigna les paroles les plus profondes jamais prononcées, puis mourut pour les péchés du peuple, et tout ça avant l'an 70 : Jésus de Nazareth, le Fils de Marie.

Jésus n'aurait-il pas pu «accomplir» accidentellement toutes les dizaines de prophéties ? Non.


La probabilité scientifique qu'une personne quelconque puisse accomplir seulement huit de ces prophéties est de 1 sur 10 puissance 17.


Maintenant, essayons d'illustrer cela.


Prenons 100 000 000 000 000 000 pièces d'argent (100 000 000 000 000 000). Dessinons un X noir sur une seule d'entre elles, et déposons les toutes sur la surface de la France. Elles couvriraient l'état entier sur 61 cm d'épaisseur.


Maintenant, demandez à un homme avec un bandeau sur les yeux d'aller aussi loin qu'il le souhaite, puis de ramasser une seule pièce d'argent. Ce doit être celle marqué du X noir.

Quelle chance aurait-il de ramasser la bonne ? Exactement la même probabilité que l'accomplissement de huit prophéties messianiques par une seule personne, comme elles se sont toutes réalisées en Christ (adapté de "La Science Parle" par Peter Stoner).


Même si un seul cas réel de prophétie accomplie serait suffisant pour établir l'origine surnaturelle de la Bible, il y a eu en tout plus de trois cents prophéties qui racontent l'ascendance, la naissance, la vie, le ministère, la mort, la résurrection et l'ascension de Jésus de Nazareth. Toutes ont été littéralement accomplis jusqu'au moindre petit détail. Plus de 25 pour cent de la Bible contient des prophéties spécifiques qui ont été littéralement accomplies. Cela ne correspond à aucun autre livre dans le monde et c'est un signe certain de son origine divine.


Voici l'incroyable implication. Si Dieu a écrit la Bible en utilisant la plume des hommes (voir 2 Timothée 3:16), alors son terrible avertissement sur l'Enfer et Son incroyable promesse sur le Ciel sont donc vrais et doivent être pris en compte.


Alors comment une personne peut-elle trouver la vie éternelle ?

--------------------------------

Nébuleuse : "Oeil de Dieu"

Où l'univers finit-il ?


La galaxie de la voie lactée dépasse 100 000 années-lumière. Pour passer d'une extrémité à l'autre, en voyageant à la vitesse de la lumière (299 338 km par seconde), il faudrait 100 000 ans.


La planète Terre est à 26 000 années-lumière du centre de la Voie lactée. Pour aller au centre de notre galaxie dans un avion commercial, à 885 km/h, il ne faudrait pas 278 millions, milliards, trillions ou quadrillions, mais 278 quintillions d'années pour y arriver (un quintillion est mille billard)!


Le Soleil est une étoile: il consomme 400 millions de tonnes d'hydrogène par seconde pour alimenter son réacteur nucléaire. 28 millions de degrés en son coeur.


Les astronomes croient qu'il peut y avoir jusqu'à 400 milliards d'étoiles dans la voie lactée.

La galaxie entière tourne comme une grande roue géante cosmique à 898 014 km/h, elle complète le cycle tous les 250 millions d'années.


Mais comment ?

----------------------------------------

D'où est-ce que Dieu vient-il ?


Essayez d'imaginer que rien n'existe. Il n'y a pas de soleil, ni de lune, ni d'étoiles, ni de galaxies. Il n'y a pas d'éléments tels que le carbone, l'hydrogène, l'azote ou l'oxygène. Il n'y a pas de choses telles que le temps, l'espace, la matière ou l'énergie. Il n'y a pas d'univers, pas de Dieu, rien !


S'il y a eu un moment où rien n'existait, alors rien n'existerait aujourd'hui non plus, quelque chose doit donc être éternel ! Vous n'avez que deux choix, soit Dieu est éternel et non créé, soit la matière est éternelle et non créée. Il n'y a pas de troisième option.


C'est en 1910 qu'Albert Einstein publia sa théorie de la relativité. Cette équation mathématique (les mathématiques étant une science parfaite) a fourni une base pour la preuve que le temps, l'espace et la matière (qui est l'énergie) n'étaient pas éternels, mais avaient un début.

Cette découverte laissa Einstein (et tout le reste d'entre nous) ébahi devant Dieu !


Incroyablement, la découverte d'Einstein correspond parfaitement au récit biblique de la création (écrit des milliers d'années auparavant) parfaitement !


Le premier verset de la Bible dit :


"Au début, Dieu créa les cieux et la Terre".

Au début (c'est l'heure), Dieu créa (c'est l'énergie), Les cieux (c'est l'espace), Et la Terre (c'est la matière) !

Nébuleuse de l'Aigle M16

La Biologie et la Bible

--------------------------------------

La Bible et la Biogenèse

Les Saintes Écritures décrivent la biogenèse (le développement d'organismes vivants venant de d'autres organismes de vie) et de la stabilité de chaque espèce d'organisme vivant :


• «Puis Dieu dit: Que la terre produise de la verdure, de l'herbe portant de la semence, des arbres fruitiers donnant du fruit selon leur espèce et ayant en eux leur semence sur la terre. Et cela fut ainsi. La terre produisit de la verdure, de l'herbe portant de la semence selon son espèce, et des arbres donnant du fruit et ayant en eux leur semence selon leur espèce.

Dieu vit que cela était bon.» (Genèse 1 : 11, 12).

• "Dieu créa les grands poissons et tous les animaux vivants qui se meuvent, et que les eaux produisirent en abondance selon leur espèce; il créa aussi tout oiseau ailé selon son espèce. Dieu vit que cela était bon." (Genèse 1:21).

• "Dieu fit les animaux de la terre selon leur espèce, le bétail selon son espèce, et tous les reptiles de la terre selon leur espèce. Dieu vit que cela était bon." (Genèse 1:25).


L'expression "selon son espèce" est répété plusieurs fois, en insistant sur l'intégrité reproductrice de chaque espèce d'animal et de plante. Aujourd'hui nous comprenons que cela se produit parce que tous ces systèmes reproducteurs sont programmés par leurs codes génétiques.

Les Déclarations de la Bible en Accord avec la Biologie


Nous avons complètement compris la grande vérité biologique concernant l'importance du sang dans le mécanisme de notre corps seulement au cours des dernières années. Il y a 120 ans, les malades étaient "saignés" et beaucoup mourraient à cause de cette pratique. Si vous perdez votre sang, vous perdez votre vie. Les docteurs demandent une analyse de sang parce que le sang porte une quantité incroyable de renseignements sur la santé de notre corps. Le Livre de Lévitique, écrit 1400 ans avant Jésus-Christ, déclare que le sang est la source de vie : "Car l'âme (la vie) de la chair est dans le sang" (17:11).

Le sang porte de l'eau et de la nourriture à chaque cellule, maintient la température du corps et enlève la matière inutilisée des cellules du corps. Il fait aussi circuler l'oxygène des poumons partout dans le corps.

En 1616, Guillaume Harvey a découvert que la circulation sanguine est le facteur clé de la vie physique. Cela confirme ce que la Bible a révélé il y a 3,000 ans.

Le sang est bien plus complexe et a beaucoup plus d'importance à la vie que la science à jamais imaginée. Environ 55% du sang est composés de plasma. Le sang est composé de trois types importants de cellules : les hématies (aussi connu comme les érythrocytes), les leucocytes (les leucocytes) et les plaquettes (les thrombocytes). Le plasma se compose essentiellement d'eau et de sel. Les reins maintiennent soigneusement la concentration de sel dans le plasma parce que le moindre changement dans sa concentration ferrait en sorte que les cellules dans le corps fonctionneraient de façons irrégulières. Dans les conditions extrêmes cela peut entraîner la mort.

Regardez comment le sang affecte notre corps : les Anticorps dans le sang neutralisent ou l'aide a détruire des organismes infectieux. Chaque anticorps est conçu pour viser un organisme envahissant spécifique. Par exemple, l'anticorps de la varicelle visera le virus de la varicelle, mais laissera un influenza virulent intact. Il n'y a pas une meilleure façon de décrire la fonction du sang sur le corps humain que de dire que "la vie de la chair est dans le sang."

La Bible et la vie végétale


Les plantes ont besoin de la lumière du soleil, de l'eau et des minéraux pour croître et produire leur propre énergie et aliments. Si les plantes ont assez d'eau et de minéraux mais ne reçoivent aucune lumière du soleil, ils ne pourront pas produire de la chlorophylle et alors mourront. Il est donc intéressant de remarquer l'ordre chronologique de la création dans la Genèse. Dieu a créé la lumière d'abord (Genèse 1:3). Il a créé alors de l'eau (v. 6), puis le sol (v. 9) et ensuite Il a créé la vie végétale (v. 11).


D'où est-ce que Dieu est-il venu ?


Essayez d'imaginer que rien n'existe. Il n'y a pas de soleil, ni de lune, ni d'étoiles, ni de galaxies. Il n'y a pas d'éléments tels que le carbone, l'hydrogène, l'azote ou l'oxygène. Il n'y a pas de choses telles que le temps, l'espace, la matière ou l'énergie. Il n'y a pas d'univers, pas de Dieu, rien !


S'il y a eu un moment où rien n'existait, alors rien n'existerait aujourd'hui. Quelque chose doit donc être éternel !


Vous n'avez que deux choix, soit Dieu est éternel et non créé, soit la matière est éternelle et non crée. Il n'y a pas de troisième option.


C'est en 1910 qu'Albert Einstein publia sa théorie de la relativité. Cette équation mathématique (les mathématiques étant une science parfaite) a fourni une base pour la preuve que le temps, l'espace et la matière (qui est l'énergie) n'étaient pas éternels, mais avaient un début.

Cette découverte a laissé Einstein (et tout le reste d'entre nous) face à face avec Dieu!

------------------------------------

En tant que passagers sur le Navire Spacial Terre, nous voyageons dans le temps et l'espace, en orbite autour du soleil (plus d'un million de fois plus grand que la Terre), à la vitesse de 107 826,05 Km par heure.

Nous effectuons le voyage de 898 013 952 Km une fois tous les 365,25 jours.


Notre historique d'arrivée « à l'heure » est meilleur que n'importe quelle compagnie aérienne au monde !

------------------------------------

"Les cieux racontent la gloire de Dieu, Et l'étendue manifeste l'oeuvre de ses mains. Le jour en instruit un autre jour, La nuit en donne connaissance à une autre nuit. Ce n'est pas un langage, ce ne sont pas des paroles Dont le son ne soit point entendu" Psalm 19: 1-3


Bien qu'aucun d'entre nous n'aient jamais vu ces grands artistes, la Mona Lisa n'est-elle pas la preuve empirique qu'il y a eu un Leonardo da Vinci ?

La Chapelle Sixtine n'est-elle pas toute la preuve dont vous avez besoin pour savoir qu'il y a eu un Michel-Angelo ?


Tout ce qu'une personne qui pense doit faire est de jeter un coup d'œil au soleil, à la lune et aux étoiles pour savoir que quelque chose de si vaste, si incroyablement complexe, si parfaitement conçu et si bien équilibré que notre monde et notre univers ne peut en aucun cas s'être fait lui-même.


Psaume 14: 1: "L'insensé a dit en son coeur: Il n'y a point de Dieu."

La Science et la Bible

La Bible et la Suspension libre de la Terre dans l'Espace

Il y eu un temps où l’on croyait que la terre était assise sur un grand animal ou un géant (1500 ans avant Jésus-Christ), la Bible a parlé de la suspension libre de la terre dans l'espace : « Il suspend la terre sur le néant » (Job 26:7). La science a découvert que la terre est suspendue par rien en 1650.


La Bible et la Science de l’Océanographie.

Matthew Maury (1806-1873) est considéré comme le père de l'océanographie. Il a remarqué l'expression "les sentiers de la mer" dans le Psaume 8:8 (écrit il y a 2,800 ans) et a dit, "si Dieu a dit qu'il y a des sentiers dans la mer, je vais les trouver." Maury a alors pris

Dieu aux mots et est allé chercher ces "sentiers" et nous lui sommes redevables de sa découverte des courants continentaux chauds et froids. Son livre sur l'océanographie reste un texte fondamental sur le sujet et est toujours utilisé dans les universités.


La Bible et le Cycle de l’Eau

Les Saintes Écritures nous informent, " Tous les fleuves vont à la mer, et la mer n'est point remplie; ils continuent à aller vers le lieu où ils se dirigent. " (Ecclésiastes 1:7). Cette déclaration seule peut ne pas sembler profonde. Mais, quand on la considère avec d'autres passages bibliques, cela devient d'autant plus remarquable. Par exemple, le Fleuve de Mississippi déverse environ 518 milliards de gallons d'eau par jour dans le Golfe du Mexique. Où va toute cette eau? Et c'est juste un des milliers de fleuves. La réponse est dans le cycle hydrologique si bien révélé dans la Bible. Ecclésiastes 11:3 déclare que « Quand les nuages sont pleins de pluie, ils la répandent sur la terre. » Remarquez la concision des mots de la Bible dans Amos 9:6 : " Il appelle les eaux de la mer, Et les répand à la surface de la terre. " L'idée d'un cycle complet de l'eau n'a été complètement comprise par la science qu'au dix-septième siècle. Pourtant, plus de deux mille ans avant les découvertes de Pierre Perrault, Edme Mariotte, Edmond Halley et d'autres, les Saintes Écritures ont clairement parlé d'un cycle d'eau.

Les Saintes Écritures Parlent d'une Structure Invisible

C'est seulement au cours des dernières années que la science a découvert que tout ce que nous voyons est composé des choses que nous ne pouvons pas voir: les atomes invisibles. En Hébreux 11:3, écrit il y a 2,000 ans, nous pouvons lire : "ce que 'on voit n'a pas été fait de choses visibles."


La Bible et les Ondes Radioélectriques

Dieu a posé une question très étrange à Job en l'an 1500 avant Jésus-Christ . Il a demandé, «Lances-tu les éclairs? Partent-ils? Te disent-ils: Nous voici?" (Job 38:35). Cela a l'air d'être une déclaration scientifiquement ridicule - que la lumière peut être envoyé et se manifester ensuite en discours. Mais saviez-vous que toutes les radiations électromagnétiques, des ondes radioélectriques aux rayons X, voyage à la vitesse de la lumière ? C'est pourquoi vous pouvez recevoir une communication sans fil instantanément avec quelqu'un de l'autre côté de la terre. Le fait que la lumière puisse être envoyé et se manifester ensuite en discours a été découvert par la science en l'an 1864 (3,300 ans plus tard), quand "le scientifique britannique James Clerk Maxwell a suggéré que l'électricité et les ondes lumineuses étaient deux formes de la même chose" (Modern Century Illustrated Encyclopedia).


La Bible et la Première Loi de la Thermodynamique

Les Saintes Écritures disent, "Ainsi furent achevés les cieux et la terre, et toute leur armée" (Genèse 2:1). Le texte hébreu utilise le passé du verbe "achever" en indiquant une action accomplie dans le passé signifiant que ça ne se reproduira jamais. La création a été "achever" une fois pour toute. C'est exactement ce que la Première Loi de la Thermodynamique dit. Cette loi (souvent appelé la Loi de la Conservation d'Énergie et/ou de la Masse) déclare que ni la matière et l'énergie ne peuvent être créée ou détruite.